Vous êtes ici

2005-2015 ! Qu’a-t-on fait du vote des français-e-s? (Marie-George Buffet)

Au soir du 29 mai 2005, le Non au traité Constitutionnel Européen était majoritaire. Au terme d’un formidable débat démocratique dans le pays, le peuple exprimait sa souveraineté en disant sa volonté de construire une autre Europe que celle de la concurrence «  libre et non faussée ». Les libéraux de tous horizons avaient pensé pouvoir imposer  leur construction européenne des marchands et des financiers sans que le peuple n’ait son mot à dire. Leur scénario s’est cassé les dents sur la mobilisation populaire qui a obtenu un référendum. Et il a échoué sur le rassemblement de toutes les forces de gauche antilibérales qui ont mis à disposition des femmes et hommes de gauche du pays des outils pour leur intervention et les ont mené à la victoire. Que reste-t-il aujourd’hui de l’expression de cette volonté populaire ? Contrairement à d’autres pays, les dirigeants français n’ont pas osé refaire voter en  France jusqu’à obtenir un vote correspondant à leur souhait. Mais, et c’est peut-être pire, ils ont enjambé ce vote pour continuer à construire l’Europe de l’austérité pour les peuples. Mais aujourd’hui, le credo libéral s’ébranle et même si des inquiétudes existent sur notre devenir européen commun à l’Est, le Sud nous redonne espoir. Après la Grèce, de nouvelles voies s’ouvrent en Espagne.

Redonner l’espoir à gauche en France en construisant une alternative populaire et démocratique avec le Front de Gauche, né de cette victoire, y a-t-il meilleure façon de fêter l’anniversaire du 29 mai 2005 ?

Marie-George Buffet

Députée, ancienne Ministre

Stains, le 28 mai 2015